Une invitée surprise

#Télé #Autisme #Visiocafé #UnPasVersLaVie


Afin d’entretenir notre cohésion d’équipe en cette période de télétravail, toute l’équipe d’O3 Experts se donne rendez-vous chaque lundi à 14h pour un « Visio café » : un temps de discussion pour valoriser nos métiers, présenter nos projets actuels et futurs. Nous continuons de faire ce voyage commun en des temps inédits et de libérer l’avenir des inquiétudes actuelles.

Le lundi 11 mai dernier, comme à notre habitude, nous nous sommes réunis, toujours animés par cette même débauche d’énergie, de sourires et d’envies. Surprise, certains membres d’O3 avaient déjà "déconfiné", prouvant ainsi qu’un retour sécurisé dans les bureaux physiques était possible. La vigilance de chacun fut au rendez-vous. Et après cette longue absence, les "déconfinés" du jour n’avaient qu’une hâte: faire profiter les autres membres de l’équipe, restés en télétravail, des premiers bienfaits de ce retour aux sources d’O3.

En réalité, ce Visio café réservait une autre surprise, de taille ! Quelles ne furent pas notre étonnement et notre joie de découvrir à l’écran un visage très familier du PAF se glisser parmi les membres habituels de notre équipe.


Allez, on ne résiste pas à l'envie de vous faire deviner le nom de notre personnalité. Notre invitée était aussi en télétravail à cette date...


Avant la reprise des tournages, elle organisait ses réunions depuis la chambre d’un de ses fils, Samy, enfant autiste polyhandicapé. Pour ceux qui ont vu le documentaire de notre invitée « Mon fils, un si long combat », la chambre de Samy est un espace spécial dira-t-on ; reconnaissable entre mille, avec ses gros coussins molletonnés disséminés partout à l’intérieur. Désormais, cette chambre fait office de refuge, un havre de paix qui préserve son hôte momentané des tumultes de la vie citadine.

Autre indice : notre invitée est très engagée dans la cause du handicap et notamment dans l’autisme. Son association « Un pas vers la vie » a le projet d’ouvrir une nouvelle structure d’accueil alternative pour les enfants en situation d’autisme, mais il y a plus. Elle a aussi pour ambition d’offrir un lieu d’accueil et de socialisation d’un genre inédit. Une école ouverte à tous qui favoriserait l’intégration, l’acceptation et la rencontre d’enfants porteurs de tout type de handicap. Un lien où chaque élève pourrait s’épanouir, découvrir des savoir-faire et des savoir-être, selon ses appétences !



Dernier indice pour ceux qui ne l’auraient pas encore reconnue : célèbre animatrice de jeux télévisés et chroniqueuse sur RTL, il s’agit bien sûr d’Églantine Éméyé !!! (voir photo ci-dessus)


Lors de cet échange passionnant a été évoquée la situation des enfants que suit avec attention l’association d’Églantine. Ses préoccupations rejoignent pleinement celles de notre comité scientifique consultatif Troubles du spectre de l’autisme (TSA) dont l’objectif est d’améliorer l’inclusion des personnes autistes. Ce comité planche actuellement sur la rédaction d’un livre blanc dont Églantine Éméyé rédigera l’édito. Nous n’en sommes pas peu fiers ; prôner une démarche novatrice dans l’inclusion nécessite de s’entourer des meilleures volontés.

Sur notre lancée, nous avons proposé à celle-ci de rejoindre notre expérimentation en lien avec le Trio Day 2020, l’événement inclusif en partenariat avec la Direccte. Et la proposition semble faire son chemin dans l’esprit de notre invitée.


L'association "Un pas vers la vie" s'adresse aussi à des personnes autistes de tout âge


Cependant, les grandes difficultés d’insertion rencontrées par les jeunes adultes de l’association préoccupent encore davantage sa présidente. En effet, certains d’entre eux sont éloignés de la culture académique et des pratiques scolaires attendues tout en étant par ailleurs dotés de solides compétences. Néanmoins, ils peinent à convaincre de leur employabilité.

Prenons l’exemple d’un jeune autiste de l’association : il présente des lacunes en calcul, cependant il maîtrise pas moins de … quatre langues étrangères à l’écrit. Les entreprises seraient sûrement réticentes à l’idée de miser sur un tel profil. Des compétences particulières non sanctionnées par un diplôme peuvent constituer un frein à l’inclusion. Et pourtant la promesse d’une compétence effective, d’une valeur ajoutée pour l’entreprise est bien réelle si on sort un peu des sentiers battus.


Sinon quel autre moyen est-il possible de mettre en place pour valoriser ces compétences singulières ?

Nous faisons le pari de l'audace et de l'imagination.


Les open badges incarnent entre autres le curriculum vitae de demain, il pose les jalons d’une autre inclusion. Cette piste de réflexion semble prometteuse et ce faisant, chacun à O3 experts, notre capitaine Benoît P. en tête, continue de réfléchir afin de mettre à l’honneur des curriculum audacieux.


Car la diversité des compétences et leur reconnaissance sont essentielles à nos yeux.

Enfin, une anecdote livrée par Églantine Éméyé nous a particulièrement émus. Elle concernait une personne trisomique qui, lors d’un passage en entreprise, s’était montrée particulièrement enjouée, gratifiant à chaque instant les salariés de sa présence lumineuse et positive. Cela nous a même inspiré un drôle de vœu : à quand un salarié trisomique ou autiste au poste de … chief happiness officer ? Ça vous laisse songeur ?! Charge à O3 Expert de poser les fondations de ce rêve.


Aujourd'hui, ce fut avec le concours inspirant d’Églantine Éméyé et de son association

#UnPasVersLaVie









Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icône
  • Icône social Instagram